Test Moustache Samedi 27.5 FS Gold 2015

Publié : Le 24 Octobre 2016 à 15:52
Écrit par
Publié par : World-VTT
Article vu : 524 fois
Depuis ses débuts, la marque française Moustache basée dans les Vosges est spécialisée dans le vélo à assistance électrique avec motorisation Bosch.

Objectif du test : 85 km dans la Chaine de Belledonne

Le projet initial est de déterminer quel est le meilleur itinéraire VTT pour une itinérance entre Allevard et Vizille. Il existe plusieurs possibilités, rester au plus bas possible pour rouler à l'année, rouler à mi-hauteur et passer par un maximum de cols, ou rouler le plus haut possible pour profiter des meilleurs panoramas et cumuler de belles descentes.

C'est l'automne, et le premier choix de parcours se porte natuellement sur celui qui risque d'être pratiquable le moins longtemps. Voici donc la première trace GPX telle que préparée en regardant les cartos et topos. Est ce que le Test Moustache Samedi 27.5 FS Gold 2015 sera à la hauteur des 85 bornes pour environ 3600 m de dénivelé, avec ses 2 batteries de 400W et 500W ? Avant d'aller plus loin, j'adresse un grand merci au shop Routens Evolution à l'origine du prêt du vélo pour effectuer ce test.
Derrière le comptoir le vendeur : "T'es sportif, en mode "Eco" et avec deux batteries ça peut peut-être le faire". Défi accepté !

E-Bike Moustache : Premiers tours de roue et prise en main

Les premiers coups de pédales sont donnés à midi. J'emporte de 2 L d'eau, la 2e batterie, des barres amande, sandwich au chocolat et une pomme et des cartes IGN au cas où la trace GPS faite à la levée dans le téléphone ne puisse pas être suivie.

La commande de l'assistance fonctoinne avec 4 boutons (Assistance marche / mode supérieur/ défilement menu / mode inférieur). Les modes disponibles sont au choix entre "off", "éco", "trail", sport et "turbo".

Le premier chemin est bien raide, ça attaque direct dans le vif du sujet. En temps normal, l'instinct dirait, t'es à froid, faut pas forcer, tu pars pour 80 bornes, commence tout doux.
Mais c'est sans compter sur l'assistance. Elle permet de conserver une cadence correct. Premier point délicat, développement maximal parait légèrement insuffisant (cassette 36 dents) pour faire mouliner les jambes correctement. L'impression se confirmera plus tard dans les portions les plus raides en direction du Crêt du Poulet puis entre Saint Mury Monteymond et la Greppa. Mettre plus d'assistance dans les montées raides n'est pas envisageable car j'ai besoin sérieux de préserver l'autonomie pour boucler le tour et que l'autonomie estimée affichée sur le compteur diminue à vue d'oeil.

1h et quelque de bike, la température diminue

Après la pause au refuge du Crêt du Poulet, le brouillard masque la magnifique vue

Le givre...

Puis la neige au dessus de la station des 7 Laux.

Retour au soleil en rescendant des 7 Laux puis sur la suite de la sortie.

19h30, il fait sombre. Reste 1000m de montée

Bilan de cette première sortie Allevard-Vizille

La première batterie (500W) à laché au bout d'1h30 de montée, avec une autonomie initiale anonncée de 153 km, qui est rapidement tombée à 27 km après les premiers kilomètres. 
Un petit test sans assistance sur portions valonnées, ça passe mais il faut être lancé et éviter les passages cassants pour conserver de la vitesse.

La 2e batterie est installée après envrion 1100 m de dénivelé.. sur 10 km. Reste 75 km à faire. Grosses interrogations sur la suite du parcours. Je me conforte en disant que j'ai choisi un parcours avec un point haut vers le début et qui s'enchaine par un maximum de pistes forestières bien roulantes et que je pourrais rentrer à la maison par gravité si plus de batterie avant Chamrousse.

Dans les franchissements sur pierres mouillées, j'ai été sage pour éviter de taper le moteur qui est un peu exposé mais surtout pour éviter de finir par terre.
Sur les terrains roulants et à peu près plats, pas besoin d'assistance au delà de 16-18 km/h. Au delà de 25 km/h, l'assistance sera plus effective. Je l'ai donc généralement désactivée sur le plat pour essayer de prolonger ce qui peut l'être d'autonomie.
Au poussage dans les portions très raides et caillouteuses, on sent bien le poids du vélo. On n'envisage pas le portage tant que ce n'est pas absoluement nécessaire. Toujours dans un soucis de préserver l'autonomie, je n'ai pas testé l'assistance au poussage. Un petit bouton situé en haut de la commande au guidon permet de l'activer dans ces cas là.

Un vélo "bon père de famille"

  • Position adaptée au pédalage
  • Assistance efficace en toute circonstance
  • Très bonne maniabilité du vélo avec centre de gravité bas
+
  • Pas de bloquage des basses vitesses pour la montée
  • Roues souples par rapport au poids vélo
  • Une paire de disques en 200 aurait été bievenue
  • Finition de la commande au guidon un peu limite pour les boutons + et -
  • Crampons des pneus trop bas (mi-usure à l'avant)
  • Manette de tige de selle à droite
Pour qui n'aurait encore pas eu la chance de tester un vélo électrique, c'est bluffant. Dans l'ensemble le vélo est une belle réussite. 130 mm de débattement avant et 145 mm arrières avec des suspensions efficaces, c'est largement suffisant pour la randonnée. Même dans les montées avec cailloux humides, le grip est là. Le coeur tape moins fort dans les passages les plus physiques ce qui permet de ne pas se griller trop rapidement. La vitesse de passage est plus rapide en montée et sur le plat. Payer plus pour rouler plus. Pourquoi pas ! Dans le détail, on peut trouver à redire sur quelques points comme l'autonomie, la roue de 29" à l'avant un peu trop souple par rapport au poids du cadre. La potence longue est bien pour pédaler, mais se fait ressentir dans le technique. La console centrale est bien pensée RAS. à part l'absence d'un mode nuit. La finition des boutons + et - de la commande gauche est un peu limite. L'autonomie de la batterie

Fiche détaillée du Moustache Samedi 27.5 FS Gold 2014

Publicité de nos partenaires e-commerce :

16,03 €
3 499,00 €
44,90 €

Alltricks.fr : plateau bosch active line performance 8v e bike 15 dents

Loading...