On a testé le Plateau d'Emparis - Sortie All Moutain

Publié : Le 17 Novembre 2011 à 00:12
Écrit par
Article vu : 739 fois
Les Hautes Alpes permettent de faire de bonnes sessions en VTT. On est allé testé ça pour vous en mode All Mountain.

La fin de saison, le pied pour les dernières sorties VTT

Le 9 mai 1969, à deux kilomètres de la frontière nord du Laos, La 101ème Division d'Infanterie de l'armée américaine progresse vers la colline 937. Pour eux c'est une simple reconnaissance. Pour les Viêt-Cong, la colline 937 est une zone stratégique. La dizaine d'appelés de la 101ème Division, peu formée au combat, devait effectuer cette mission de routine en moins de deux heures. Ils résisteront héroïquement pendant neuf jours. Cet article ne raconte pas leur histoire. L'été est maintenant terminé. La neige est déjà tombée sur les sommets. On avait entendu parlé de longue date que le plateau d'Emparis est un lieu sympa pour aller faire du VTT. Seulement "faire du vtt", c'est vague. Vous comprendrez pourquoi. La sortie s'est déroulée un week end avec une météo particulièrement favorable, bien que rencardé par un local sur des possibles risques de résidus neigeux encore présents quelques jours auparavant.

Les préparatifs pour une belle rando dans les Hautes Alpes

La sortie s'est montée 2 jours avant, nous partons finalement à 3. Le premier topo trouvé sur le net présente une grande rando de 50 bornes au départ du Barrage du Chambon, avec montée par chemins carrossables, traversée du Plateau d'Emparis, descente sur un petit single, et retour à la civilisation par un chemin carrossable puis pour finir 1/3 de descente sur route. C'est marrant ce que je viens d'écrire parce que c'est pas tellement marrant. Je vois l'intérêt d'admirer la vue sur les sommets à 3000 m environnants, Je vois l'intérêt de m'oxygéner lors d'une sortie pédalantes, mais je ne vois pas l'intérêt de descendre en VTT par la route. C'est déprimant au niveau des sensations de ride. On est pas du genre à se doucher le premier soir, la boucle sera ridée dans l'autre sens : monter au Chazelet en voiture (à 1800 m env), puis atteindre le point haut à l'est du plateau d'Emparis vers 2400 m), traverser le plateau (2300 m) vers l'ouest puis redescendre par le GR jusqu'à Miozen (1000 m).
Départ au dessus du Chazelet
Départ au dessus du Chazelet

Des montagnes somptueuses à admirer tout du long

On fait l'appel :
- Pierre? Présent,
- Pierre? Présent,
- Pierre Présent. Et Pierre (un local) ? Lui il n'est pas dispo. Tant pis. Départ sur le vélo à 11h. Traversée d'un village pittoresque équipé en station de ski. Traversée du fond de vallon au pied du Pic du Mas de la Grave. On se retourne trop rarement, mais la belle vue est bien là.

Place à l'effort pour une ascension rapide

11h20, les choses sérieuses commencent. Le chemin attaque la face, un peu glissant mais le double plateau, la cassette 34 T et la Talas permettent de grimper une très grande partie du single un peu boueux. A mesure de la montée, on arrive aux altitudes quittées par la neige récemment. Ca colle et le vélo prend du poids. L'itinéraire court est trop simple pour nous, on choisi l'option du détour et ça a fini par payer.
Ascension réalisée. Plateau nou voilà
Ascension réalisée. Plateau nou voilà

On se pose, et on prend la pose

12h30, posés au Col du Pic du Mas de la Grave, on casse la croute. A quoi le sandwich? A la fraise. Qui veut un lézard-mayo' ? Ils sont très bons tes sandwichs, tu les as tous réussis ! Sauf ceux à la terre. La vue sur les sommets environnants est toujours sublime. Les puristes reconnaitrons Le Rateau, le Glacier des Deux Alpes, etc. 13h et quelques la traversée du fameux Plateaux s'engage après une courte descente qui fait du bien. C'est finalement là qu'on rencontre le plus de neige, côté droit de l'image ci-dessus. Passage d'un guet et direction l'autre côté du plateau. Alpages à gauche, alpages à droite. On croise un grand groupe de Vttistes d'un jour puis on comprend qu'ils en ont pas chié autant que nous pour en arriver là. On aperçoit des baraques, un parking etc. C'est le retour à la civilisation, déjà. Le plateau a été avalé en 2.2. Il n'a pas d'intérêt particulier, si ce n'est le fait de rouler à 2300 m d'altitude. La neige récemment fondue à laissé plein de boue sur les pistes carrossables, mais on arrive à avancer. La piste boueuses est délaissée au profit d'alpages, encore, sauf que cette fois c'est les derniers coups de pédale en montée. Les agriculteurs rentrent les dernière vachemouth. L'option descente "facile" a été adoptée pour coller avec le niveau technique du groupe + le frein avid qui n'a pas aimé l'altitude et s'est mis en grève. On emprunte un sentier descendant plutôt joueur. Il se transforme en traversées avec des lacets. Ca devient intéressant. Dommage que les bergers aient posé leur cloture à cheval sur un paquet de lignes droites. Un petit sentier à flanc plus loin, une crevaison réparée et quelques ruines plus loin, on arrive au "GR". Les choses sérieuses peuvent enfin commencer. Poussez-vous, excusez moi, je passe. (poussez moi, excusez-vous!)
GR qui descend. Du bonheur à VTT
GR qui descend. Du bonheur à VTT
C'est un peu comme si on était "au sommet du gouffre". Le sentier traverse plusieurs fois la route. On hésite avec l'option de suivre la crête un peu plus loin. L'option GR se révèle payante et donne tout l'intérêt à la session. On immortalise le moment qui est magnifique. Les quelques gouttes de sueur, les montagnes autour, la terre type ardoise contraste parfaitement avec les touffes d'herbes jaunies et les feuillus avec les feuilles jaunes. Le sentier commence à devenir technique, car étroit, avec quelques lacets, micromarches, et des belles pentes. Devant ses conditions le frein Avid se réveille brutalement. Ca a fait bizarre il paraît. Ensuite les traversées de chemins carrossables s'enchainent tout en restant plaisantes car les portions sont agréables à rouler. On traverse des routes maintenant puis 16 H, arrivée au barrage bien content d'avoir pu profiter pleinement de cette journée. Un gus ira tester la descente jusqu'à la vallée, pendant que les deux autres iront sagement rechercher le véhicule stationné au dessus du Chazelet. Les épingles sous l'Auris sont étroites! Arrivée avant la nuit, ouf.
Epingle et contrastes
Epingle et contrastes
Merci au film RRRrrr pour toutes ces petites citations. Crédit Photo : World-vtt.com
--

Notre sélection de produits :

24,90 €
24,90 €
26,10 €

truvativ protege plateau all mountain stylo noir 32 33t 104 mm

Loading...
pub

250x250__fr

Articles en rapport

  • En cette belle journée d'octobre, j'ai motivé éric, luc et hugo pour aller essayer cette descente des clots, première pour...