Nutrition du sportif : revisitez vos habitudes alimentaires

Publié : Le 06 Mai 2015 à 17:10
Écrit par
Publié par : World-VTT - Corrigé par : World-VTT
Article vu : 191 fois
Le corps s'encasse avec ce qu'il absorbe chaque jour. Un bon sportif se doit donc de surveiller son alimentation et éviter l'excès de certains aliment

Régime alimentaire du sportif : l'évidence nous trompe

Chaque jours, les aliments que l'on consomme encrassent un peu plus notre corps. Les sportifs aborbant plus en quantité que les sédentaires, ils sont encore plus exposés.

Le régime pâtes / jambon / fromage rappé estudiantin peut faire des ravages pour l'organisme, même à ... 25 ans !

 

VTTistes, voici quelques informations pour surveiller votre alimentation et vous décider à adopter les bons réflexes.

On distingue les "bons" aliments,  alcalins et les aliments acidifiants, à limiter.

Les aliments dits acides (contiennent ou génèrent des acides sulphurique, phosphorique et urique), doivent être dégérés et éliminées par le corps. Le processus est lent et limitée. Mieux vaut donc éviter le surconsommer les aliments riches en acides, notamment le blé et lait de vache.

 

Aliments producteurs d'acides : Consommation à limiter

Les aliments acides sont à l'origine de la sécretion d'un mucus sur la paroie de l'intestin grêle qui avec les années se transforme en plaque mucoïde qui piègerait les particules toxiques. Cette protection est une forme de glaire générée par le corps pour se protéger des éléments acides.

 

L'acidité peut être évitée en limitant les protéines animales de viandes, poulets et poissons, les protéines végétales notamment les céréales, le café et le cacao, le sucre blanc, la farine de forment blanchie et ses dérivés, les graisses raffinées.


Bien entendu pas question de supprimer ces apports en acides aminées car elles sont nécessaires, mais vous devez surveiller les quantités d'acides aminées ingérées.


Le régime alimentaire du sportif peut évoluer doucement en augmentant la part d'aliments alcalins, peu acides et riches en sels-minéraux et oligo-éléments.
Préparez-vous à adopter le bon vieux réflexe des légumes verts, produits frais, jus frais, mais en plus subtile, car c'est un sujet à part entière que vous pourrez approfondir en cliquant ici.

7 raisons pour limiter ou supprimer le lait de vache

1. Après l'enfance, si on arrête d'absorber régulièrement du lactose (contenu dans le lait) le corps perd l'enzyme (lactase) qui permet de digérer le lactose. Les symptomes observés 20 min après avoir consommé du fromage ou du lait de vache pourraient être des ballonnements et douleurs abdominales, voire des colliques etc. On parle d'intolérance.

2. Le lait de vache est consitué d'acides gras saturés à grosse molécules lipidiques. En tant qu'acide gras saturé, mieux vaut donc éviter d'en consommer trop.


3. Le lait de vache a aussi pour particularité de fixer les toxines présentes dans le corps.


4. La caséine, la protéine du lait de vache, qui agit négativement sur le système de défences immunitaires de l'homme, et aggraverait certains troubles respiratoires comme l'asthme et la bronchite.


5. Absorber les produits de la vache, c'est absorber leur teneur en hormones, antibiotique et pesticides ingérées par la vache.


6. Le lait de vache n'est pas un aliment natuel dans notre régime alimentaire. En Europe 15% de la population est intolérante au lactose, et sur d'autres continents la population l'est massivement plus.


7. S'il est riche en protéines, le lait de vache est un acidifiant. En bonne quantité, il déminéralise l'os, surtout si sa consommation est couplée à des protéines animales, elles aussi acidifiantes. 

Les dernières petites recommandations

Cet article est donc une invitation à prendre conscience nous sur-consommons certains aliments au quotidien et que certains individus notamment les sportifs devraient (devront ?) consommer autrement.

N'hésitez pas à limiter la consommation de lait/fromage de vache, de créréales de blé et associés, et surtout évitez les excès !

Le fromage de vache peut se remplacer par fromage de chèvre. Le lait de vache par du lait d'amande, lait de noisette, de riz, de soja (sans excès), d'avoine.

L'utilisation de cardamone limite la secretion de mucus généré par les produits laitiers.

Pour conserver des os solides, mieux vaut "privilégier des aliments avec un pH basique, c'est-à-dire les aliments végétaux.

N'hésitez pas à approfondir le sujet à propos des légumes alcalins, des alternatives au blé et au lait de vache.

Notre sélection de produits :

849,99 €
799,99 €
799,99 €

cube 2016 velo complet acid 29 noir jaune

Loading...
pub

250x250__fr