Compte rendu de la MegaValanche 2004

Publié : Le 17 Juin 2005 à 00:05
Écrit par
Article vu : 5 858 fois
Compte rendu de Max et Sam.La MégaValanche est une descente marathon qui a pour particularité d'être une compétition ayant une des plus grande...
- Résultats 2004 :
MegaValanche (1ère vague : 300 coureurs) -* 1. René Wildhaber ( 49min07s ) -* 2. William Balaud -* 3. Alex Balaud -* ... Premier jour (vendredi 30/07) : reconnaissance du parcourt
-
Arrivée vendredi matin à Bourg d'Oisans où nous installons vite fait notre point de camping amélioré. Puis nous attaquons la montée de l'Alpe d'huez (en voiture bien sûr !) pressés de tester le terrain avant le jour de la compète. Arrivée à l'Alpe, on récupère nos plaques de course ainsi que les plans des parcours et c'est parti, on s'engage sur le premier téléphérique. On commence par s'échauffer sur une piste permanente très bien tracée avec beaucoup de sauts. Après quelques bonnes descentes pleines de sensations un bon petit pique-nique s'impose ! Après manger, direction le Pic Blanc où le glacier nous attend. Pour y arriver nous avons dû prendre les 3 tronçons de téléphérique à partir de la station. Arrivée au sommet. On arrive sur une plateforme de quelques centaines de mètres carrés, à 3.400 mètres d'altitude. On est entouré de jolies falaises et on aperçoit le glacier qui s'étend sur 3km.
Tracé du parcours au départ freeride
Tracé du parcours au départ freeride
Les gamelles sur le glacier sont magnifiques et plus que nombreuses. Je ne suis pas arrivé à en prendre en photos trop concentré à essayer de descendre ce glacier. Dommage !
On continue le chemin, concentrés à essayer de suivre deux descendeurs et nous nous sommes retrouvés sur un large chemin de 4x4, bizarre pour un parcours de VTT ! Bref, à la fin de ce chemin nous nous retrouvons au mauvais endroit : nous avions trop descendu et nous étions en dessous de la station. Arrivée à la station, direction le téléphérique. Une petite descente s'imposait après cette horrible montée. Voilà pour la première journée à l'Alpe qui fut bien tuante. Deuxième jour (samedi 31/07) : la qualification
L'hélico
L'hélico
Le départ
Le départ
Levé à 6h pour cette journée de qualification, on se refait la montée de l'Alpe avec le poste à fond (un peu de hard rock, y'a rien de tel pour se réveiller !) On prend le premier téléphérique puis 30 min de grimpette pour rejoindre un autre téléphérique qui nous mène au Dôme des Rousses. Le départ se fait avec de la techno (666 : alarma) à fond. Les coureurs doivent attendre le petit refrain pour partir (plutôt stressant). Et c'est parti : les pilotes démarrent dans un énorme nuage de fumée (vive les lunettes !) Ensuite, Sam et moi nous nous préparons à partir dans la 2éme vague. Le départ fut difficile ! pas facile de tailler le passage dans cette masse de VTT.
 
Brouillard de guerre
Brouillard de guerre
 
L'arrivée
L'arrivée
 
Stand de ravitaillement
Stand de ravitaillement
Installation de la grille de départ
Installation de la grille de départ
Le parcours était super bien tracé : cassant au début dans les pierriers, de jolis single tracks très creusés (il faut être très attentif sinon ça ne pardonne pas) , nombreux virages relevés dans la forêt (attention aux racines) le tout pimenté par de bonnes relances bien raides par moment. La descente me parut interminable. A l'arrivée nous étions complètement nazes. Sam était quelque peu énervé d'avoir cassé sa chaîne et d'avoir perdu plein de place dans la côte finale. (il est quand même arrivé avant moi) L'après midi fut consacrée à la mécanique : mission trouver une nouvelle chaîne (pas facile) et changement des plaquettes de freins. On trouva l'énergie de faire le rodage des plaquettes mais pas bien plus. Troisième jour (dimanche 01/08) : la compétition Le jour de la MegaValanche, levé à 5h pour être à l'heure en haut du Pic Blanc. Il y a du monde aux téléphériques, il faut être patient.
Arrivée au sommet. Les 300 premiers qualifiés sont placés sur la ligne de départ.
Arrivée au sommet. Les 300 premiers qualifiés sont placés sur la ligne de départ.
Le glacier fraîchement damé
Le glacier fraîchement damé
Pour vous donner une idée du parcours
Pour vous donner une idée du parcours
La course est lancée, toujours avec le refrain de techno. Les hélicoptères tournent dans le ciel pour ne rien louper de cette course de folie.
C'est parti pour les 300 premier !
C'est parti pour les 300 premier !
Il y a beaucoup de chutes même pour les pros.
Il y a beaucoup de chutes même pour les pros.
Voilà le champ de bataille dans lequel il faut se faufiler
Voilà le champ de bataille dans lequel il faut se faufiler
Après le glacier il y a un long single track en travers de la montagne (très caillouteux), puis le chemin s'élargit et on arrive dans des pâturages de hautes montagnes avec pas mal de jolis virages en dévers (vive les sorties de virages !) puis de nouveau un single track qui se finit par une côte super raide où tout le monde finit par pousser pour passer par dessus la montagne. Ensuite on arrive dans la forêt (très sombre et poussièreuse) où il y a une quantité incalculable de virages relevés avec beaucoup de racines. Au bout d'un temps interminable et après de nombreuses relances pour nous achever on finit par sortir de cette forêt et miracle, l'arrivée est au bout ! A l'arrivée nous avons fortement apprécié le pique-nique prévu par les organisateurs, ensuite il a fallu charger les bikes dans les bus pour remonter à OZ en Oisans. Une fois à OZ, il nous restait deux tronçons de téléphériques pour rejoindre l'Alpe d'Huez. Après cette intense descente, on n'avait plus d'énergie pour faire un mètre de plus de descente. On avait fait le plein de sensations pour un bon moment ! On remet ça l'année prochaine, y a pas de problème.
Le site officiel de le MegaValanche : http://www.avalanchecup.com/
Loading...
pub

250x250__fr

Articles en rapport